Super Yoyo

J’en avais parlé dans un 52 petits bonheurs, nous avons sauté le pas et nous faisons partis de la grande famille BABYZEN.

Les premiers mois j’ai beaucoup porté ma douce, elle ne dormait que sur moi et en habitant en ville c’était plus pratique.

Mais les semaines passent et ma douce grandit et veut voir le monde, jouer, découvrir ; elle adore de plus en plus être dans la poussette.

A la base j’avais une grosse poussette (ELEA) de chez bébé confort, très bien car la nacelle est top mais le chassis est méga encombrant et lourd et avec mes problème de dos c’était pas gérable, surtout quand je prenais la voiture et que je devais aller à plusieurs endroits.

Tout ceci associé au fait que nous adorons voyager et que nous partons très souvent en week end dans la famille ou entre copains.

Après une étude de marché trèèèèès longue car j’avoue que le prix me freinait énormément et que j’ai dû lire et relire les avis positifs pour me conforter dans mon choix, nous avons acheté la Yoyo 6 +, fournie avec son sac de transport et son habit de pluie. Nous l’avons pris totalement noire car nous aimons la discrétion de cette combinaison et voulions une poussette mixte. Heu oui vu le prix on compte bien l’amortir…

Verdict :

Nous ne regrettons pas du tout notre choix. Mon mari est trop fier de montrer à ses copains comment on plit et déplit, il me fait trop rire.

Au niveau utilisation c’est un plaisir de maniabilité, de légèreté puisque l’on peut même la porter à l’épaule pour monter des marches. Notre fille y fait de longues siestes  donc au niveau confort je pense qu’elle est bien, d’ailleurs dés qu’on la met dedans elle fait de grands sourires.

Niveau rangement, ça change la vie, tu retrouves ton coffre et dans la maison elle se range sur un étagère ou derrière une porte…Dans les restaurant et dans les boutiques, formidable tu passes partout, tu n’embarque plus la moitié des choses sur ton passage quand t’essayes de passer avec ta grosse poussette et que tu forces le passage et obliges tout le monde à bouger, à grand renfort de pardon-pardon-pardon….si tu n’aimes pas te faire remarquer, tu repasseras! Alors qu’avec la yoyo vive la discrétion, tu te faufile partout.

Nous l’avons testé à Séville, dans l’avion elle rentre en bagage à main sans soucis, ça évite d’avoir une poussette en miettes qui sort de la soute et surtout de l’avoir dés la descente de l’avions. A Séville c’est comme chez nous à Bordeaux, beaucoup de pavés et la poussette est vraiment solide. Honnêtement nous avions peur qu’elle soit fragile mais pas du tout. Nous avons tout testé, marches, escalators, bus, métro, trottoirs, nids de poules bref elle est top.

Par contre ça reste une citadine et par rapport à notre Elea qui passait dans les gravillons ou le sable, c’est vrai que la yoyo trouve ses limites, mais bon ce n’est pas tout les jours qu’on roule dans des gravillons et quand ça arrive on dégaine notre porte bébé…ben oui nous n’avons pas abandonné notre préformé qui complète notre Yoyo quand ma douce en a marre et souhaite un autre mode de ballade.

IMG_0516IMG_0519

52 petits bonheurs semaine 12

La semaine 12 a été marquée par nos vacances en famille avant le grand rush au niveau boulot de mon cher et tendre.

Nous sommes donc partis à Sévile, j’adore cette ville que sent bon le soleil et la joie de vivre, c’est une de mes ville préférée pour l’instant avec Lisbonne…

J’ai choisis pour vous une image qui reflète bien cette ville chaleureuse, vivante, festive et colorée.

IMG_0459