52 petits bonheurs semaine 22

Mon bonheur de la semaine est la fête des mères, ma première….

L’année dernière je portais mon bébé dans mon ventre et je savais déjà que ce jour de l’année n’aurait plus jamais la même saveur…

11013622_10207180218450803_1049317403104259886_n

Publicités

52 petits bonheurs semaine 14

Mon petit bonheur de la semaine et de tous les jours c’est  la complicité père-fille…j’adore les voir heureux tout les deux. Sur la photo ma douce avec un chapeau improvisé avec le foulard de maman. Le soleil nous a pris par surprise..

image2 image3

A la semaine prochaine pour un autre petit bonheur…

Super Yoyo

J’en avais parlé dans un 52 petits bonheurs, nous avons sauté le pas et nous faisons partis de la grande famille BABYZEN.

Les premiers mois j’ai beaucoup porté ma douce, elle ne dormait que sur moi et en habitant en ville c’était plus pratique.

Mais les semaines passent et ma douce grandit et veut voir le monde, jouer, découvrir ; elle adore de plus en plus être dans la poussette.

A la base j’avais une grosse poussette (ELEA) de chez bébé confort, très bien car la nacelle est top mais le chassis est méga encombrant et lourd et avec mes problème de dos c’était pas gérable, surtout quand je prenais la voiture et que je devais aller à plusieurs endroits.

Tout ceci associé au fait que nous adorons voyager et que nous partons très souvent en week end dans la famille ou entre copains.

Après une étude de marché trèèèèès longue car j’avoue que le prix me freinait énormément et que j’ai dû lire et relire les avis positifs pour me conforter dans mon choix, nous avons acheté la Yoyo 6 +, fournie avec son sac de transport et son habit de pluie. Nous l’avons pris totalement noire car nous aimons la discrétion de cette combinaison et voulions une poussette mixte. Heu oui vu le prix on compte bien l’amortir…

Verdict :

Nous ne regrettons pas du tout notre choix. Mon mari est trop fier de montrer à ses copains comment on plit et déplit, il me fait trop rire.

Au niveau utilisation c’est un plaisir de maniabilité, de légèreté puisque l’on peut même la porter à l’épaule pour monter des marches. Notre fille y fait de longues siestes  donc au niveau confort je pense qu’elle est bien, d’ailleurs dés qu’on la met dedans elle fait de grands sourires.

Niveau rangement, ça change la vie, tu retrouves ton coffre et dans la maison elle se range sur un étagère ou derrière une porte…Dans les restaurant et dans les boutiques, formidable tu passes partout, tu n’embarque plus la moitié des choses sur ton passage quand t’essayes de passer avec ta grosse poussette et que tu forces le passage et obliges tout le monde à bouger, à grand renfort de pardon-pardon-pardon….si tu n’aimes pas te faire remarquer, tu repasseras! Alors qu’avec la yoyo vive la discrétion, tu te faufile partout.

Nous l’avons testé à Séville, dans l’avion elle rentre en bagage à main sans soucis, ça évite d’avoir une poussette en miettes qui sort de la soute et surtout de l’avoir dés la descente de l’avions. A Séville c’est comme chez nous à Bordeaux, beaucoup de pavés et la poussette est vraiment solide. Honnêtement nous avions peur qu’elle soit fragile mais pas du tout. Nous avons tout testé, marches, escalators, bus, métro, trottoirs, nids de poules bref elle est top.

Par contre ça reste une citadine et par rapport à notre Elea qui passait dans les gravillons ou le sable, c’est vrai que la yoyo trouve ses limites, mais bon ce n’est pas tout les jours qu’on roule dans des gravillons et quand ça arrive on dégaine notre porte bébé…ben oui nous n’avons pas abandonné notre préformé qui complète notre Yoyo quand ma douce en a marre et souhaite un autre mode de ballade.

IMG_0516IMG_0519

6 mois en couches HAMAC

Le temps passe tellement vite, déjà 6 mois pour ma douce…

6 mois de pur bonheur, 6 mois de rires de sourires, 6 mois à s’inquiéter comme des parents, 6 mois d’amour inconditionnel et donc 6 mois de couches lavables.

Pendant ma grossesse, en bonne geek que je suis, j’ai navigué pendant des heures pour trouver les meilleures couches lavables pour nous, c’est à dire celle qui nous conviendraient le mieux. Comme c’était notre premier bébé, c’était le saut dans l’inconnu à tout les niveaux.

De mon côté, j’ai toujours su que j’utiliserai des couches lavables, j’ai toujours suivi des blogs de « mamans naturelles » et je voulais pour ma fille le moins de produits chimiques contre sa peau.

Mais du côté du papa, ce n’était pas du tout une évidence, il pensait que ça serait compliqué, fastidieux pour l’organisation.

Le compromis a été d’essayer mais de se garder la possibilité d’arrêter si c’était trop galère. C’est à ce moment la que j’ai acheté mes premières HAMAC.

En fin de compte, depuis la sortie de la maternité nous n’avons jamais arrêté les couches lavables, jamais l’idée des jetables ne nous a traversé l’esprit et pour rien au monde nous ne voudrions lui mettre des jetables. Ça n’a jamais été compliqué, quelque soit la situation notre fille a toujours été en couches lavables.

Pourquoi cette marque :

  • C’est du made in france HYPER important pour nous
  • La fabrication est garantie sans produits chimiques
  • Les couches sont fines, colorées et faciles d’utilisation

Notre organisation :

  • Une poubelle dans la salle de bain avec quelque gouttes d’huile essentielle de tee trea = pas d’odeur.
  • Une machine tout les 3 jours avec de la lessive x-tra très économique et du vinaigre blanc en adoucissant. (on est pas obligé de laver les couches seules, on peut y mettre du linge avec mais je ne charge la machine qu’à moitié pour un bon lavage)
  • Une pochette ou poche dans le sac à langer pour ramener la couche salle
  • En cas de selles on jette le voile dans les toilettes et on rince le tout puis zou dans la poubelle (on peut y ajouter un coup de spray néobulle pour purifier)
  • En cas de pipi si la couche n’est pas mouillée on met l’insert dans la poubelle et on rince juste la couche pour la réutiliser.

Conclusion : c’est archi simple et très économique, vous pouvez faire une simulation sur le site HAMAC pour voir les économies réalisées.

Par contre je tiens à préciser que les couches HAMAC sont addictives car malgré le fait que j’en ai largement suffisamment jusqu’à la propreté de ma fille, j’ai du mal à m’arrêter d’en acheter, à vous de juger j’ai presque toutes les couleurs…

1620361_10206458944019393_8915264047493821605_n

Et vous ? couches lavables ou jetables ? 

52 petits bonheurs semaine 10

Aujourd’hui mon petit bonheur est un objet : la poussette YOYO.

Je ferais un article sur le test de cette nouvelle poussette, qui emballe les parents comme les enfants, comme vous pouvez le voir, ma douce l’a validé.

PS : en fond le rayon tissus de chez ikéa

10426685_10206458450887065_7904076636637793827_n (2)

 

A la semaine prochaine pour un nouveau petit bonheur…

Balade, un dimanche de février

Aller zou aujourd’hui on est partis prendre l’air sur le bassin d’arcachon.

Nous adorons y aller l’hiver, pas de touristes et des couleurs différentes à chaque fois.

Cela nous a permis de nous oxygéner et de respirer le bon air iodé au lieu de rester enfermés car c’est vrai que le temps était bof bof.

Sur la photo la tâche blanche sur mon homme c’est ma douce en portage bien au chaud et au premier plan notre chien super-sonic !!!!!10806343_10152768726629370_9065274995404252323_n

52 petits bonheurs semaine 7

Se recoucher par un samedi pluvieux ….

Mon petit bonheur tout simple, après une semaine marquée par la gastro, ma douce a beaucoup de mal à s’en remettre, mange peu, râle pas mal et dort beaucoup pour récupérer. Donc, ce matin pendant que papa travail, pause douceur dans le lit tous ensemble. Bébé a finis par s’endormir et le chien est resté pour la surveiller comme à son habitude…

IMG_3423

A la semaine prochaine pour un nouveau petit bonheur….

Semaine de merde, la gastro a frappé ma douce…

FullSizeRender

Jusqu’à présent j’avais réussi à épargner ma douce des maladies, c’est un bébé d’été mais plus on avancé vers l’hiver plus je me suis transformé en mère relou qui a l’impression que les personnes qui n’ont pas d’enfants en bas âges ne se rendent pas comptent à quel point une maladie juste pénible pour l’adulte, peut conduire à une hospi chez le bébé surtout pour ma crevette…

Donc je l’ai emmitouflé et à chaque fois qu’on allait quelque part je demandé si quelqu’un n’était pas malade, ne se sentait pas fébrile ou la goutte au nez ( à bas le tact ou comment vexer les gens!)

Mais malgré tout la gastro a fait son entrée, accompagnée de ses médicaments dégueu que bébé recrache, des journées et des nuits dont tu ne vois pas le bout et d’un bébé qui régresse et ne veut plus de purée mais juste du lait…..

Bon tu as vu je te passe les détails bien sympas que nous connaissons tous, bref la semaine va être longue, très longue….heureusement le soleil et le grand ciel bleu nous sauvent la mise.